Les harmonies en musique : comprendre les fondements et progresser dans sa pratique

La musique est un langage universel qui séduit par ses mélodies et ses harmonies. Mais qu’entend-on exactement par « harmonies » en musique ? Comment sont-elles construites ? Dans cet article, nous allons explorer les bases des harmonies musicales, leur rôle, leur construction, et comment les maîtriser pour améliorer votre pratique instrumentale.

Qu’est-ce qu’une harmonie en musique ?

Une harmonie en musique se réfère à la combinaison de plusieurs sons produits simultanément, créant ainsi une texture sonore riche et agréable à l’oreille. Les harmonies contribuent à l’émotion et à l’expressivité d’une pièce musicale.

Elles sont essentielles en musique, car elles donnent de la profondeur et du relief aux mélodies. Elles guident l’auditeur dans la progression de la pièce et participent à la création d’une atmosphère particulière.

Comment construire des harmonies ?

Les accords

Les harmonies sont construites à partir d’accords, qui sont des ensembles de trois notes ou plus jouées en même temps. Un accord est généralement formé d’une fondamentale, d’une tierce et d’une quinte.

Les gammes et les tonalités

Pour construire des accords cohérents, il vous faut se baser sur une gamme et une tonalité. Une gamme est une série de sons organisés selon des intervalles spécifiques, tandis qu’une tonalité est le centre de gravité harmonique d’une pièce musicale.

MusiqueMagazine |   Le clic en musique : outil essentiel pour les musiciens?

Les types d’harmonies

Harmonies consonantes et dissonantes

Une harmonie est considérée comme consonante lorsqu’elle est agréable à l’oreille et stable. Au contraire, une harmonie dissonante est instable et crée une tension qui demande à être résolue.

Harmonies majeures et mineures

Elles peuvent être majeures ou mineures, selon la nature de la tierce présente dans l’accord. Une tierce majeure engendre une sonorité joyeuse et lumineuse, tandis qu’une tierce mineure produit une atmosphère plus mélancolique ou sombre.

Comment maîtriser les harmonies en musique ?

1. Étudier la théorie musicale

Pour comprendre et maîtriser les harmonies, il est nécessaire d’étudier la théorie musicale, qui vous permettra d’analyser les structures harmoniques des pièces et de les reproduire.

2. Pratiquer l’écoute active

L’écoute active consiste à prêter attention aux harmonies présentes dans les morceaux que vous écoutez. Essayez d’identifier les accords utilisés, leur enchaînement et leur fonction dans la progression harmonique.

3. Expérimenter et composer

La pratique instrumentale et l’expérimentation sont essentielles pour développer votre sens des harmonies. N’hésitez pas à composer vos propres morceaux et à jouer avec différentes combinaisons d’accords pour enrichir votre palette harmonique.

Termes clésDéfinitions
HarmonieCombinaison de sons joués simultanément
AccordEnsemble de trois notes ou plus jouées en même temps
GammeSérie de sons organisés selon des intervalles spécifiques
TonalitéCentre de gravité harmonique d’une pièce musicale
ConsonanceHarmonie stable et agréable à l’oreille
DissonanceHarmonie instable crée une tension
Harmonie majeureSonorité joyeuse et lumineuse
Harmonie mineureAtmosphère plus mélancolique ou sombre
Tableau expliquant les termes vus dans cet article

Quels sont les accords les plus couramment utilisés dans les harmonies musicales?

Les accords sont les blocs de construction essentiels des harmonies musicales. Ils permettent de créer des structures mélodiques riches et expressives. Découvrez ceux qui sont principalement utilisés.

MusiqueMagazine |   Qu'est-ce qu'un bridge en terme musical?

Les accords majeurs

Un accord majeur se compose d’une fondamentale, d’une tierce majeure et d’une quinte juste. Cette structure confère à l’accord une sonorité brillante et joyeuse.

Les accords majeurs les plus courants sont Do majeur (C), Ré majeur (D), Mi majeur (E), Fa majeur (F), Sol majeur (G), La majeur (A) et Si majeur (B).

Les accords mineurs

Un accord mineur est formé d’une fondamentale, d’une tierce mineure et d’une quinte juste. Cette combinaison de notes produit une sonorité plus sombre et mélancolique.

Parmi les accords mineurs les plus fréquemment utilisés, on trouve Do mineur (Cm), Ré mineur (Dm), Mi mineur (Em), Fa mineur (Fm), Sol mineur (Gm), La mineur (Am) et Si mineur (Bm).

Les accords de septième

Les accords de septième ajoutent une septième note à la structure de base des accords majeurs ou mineurs. Cette note supplémentaire crée une tension qui demande à être résolue, ce qui confère aux accords de septième un caractère expressif marqué.

Il existe deux principaux types d’accords de septième : les accords de septième majeure (M7) et les accords de septième mineure (m7). Parmi les exemples courants, citons Do majeur septième (Cmaj7), Ré mineur septième (Dm7), Mi mineur septième (Em7), Fa majeur septième (Fmaj7), Sol majeur septième (G7), La mineur septième (Am7) et Si demi-diminué septième (Bø7).

Les accords diminués et augmentés

Les accords diminués sont formés d’une tierce mineure, d’une quinte diminuée et d’une septième diminuée. Ils créent une tension instable et sont souvent utilisés dans les progressions harmoniques pour générer un effet dramatique. Les accords augmentés, quant à eux, sont constitués d’une tierce majeure, d’une quinte augmentée et d’une septième majeure, produisant une sonorité inhabituelle et tendue.

Les exemples courants incluent Do diminué (Cdim) et Ré diminué (Ddim). Pour les accords augmentés, on trouve Do augmenté (Caug) et Ré augmenté (Daug).

Les accords suspendus

Les accords suspendus remplacent temporairement la tierce d’un accord par une quarte ou une seconde. Cette substitution crée une tension qui doit être résolue en revenant à l’accord complet.

Il existe deux types principaux d’accords suspendus : les accords suspendus deuxième (sus2) et les accords suspendus quarte (sus4). Parmi les exemples courants, on trouve Do suspendu deuxième (Csus2) et Do suspendu quarte (Csus4).

Type d’accordStructureExemples
MajeurFondamentale, tierce majeure, quinte justeDo (C), Ré (D), Mi (E), etc.
MineurFondamentale, tierce mineure, quinte justeDo mineur (Cm), Ré mineur (Dm), Mi mineur (Em), etc.
Septième majeureFondamentale, tierce majeure, quinte juste, septième majeureDo majeur septième (Cmaj7), Ré mineur septième (Dm7), etc.
Septième mineureFondamentale, tierce mineure, quinte juste, septième mineureDo septième (C7), Ré mineur septième (Dm7), etc.
DiminuéTierce mineure, quinte diminuée, septième diminuéeDo diminué (Cdim), Ré diminué (Ddim), etc.
AugmentéTierce majeure, quinte augmentée, septième majeureDo augmenté (Caug), Ré augmenté (Daug), etc.
Suspendu deuxièmeFondamentale, seconde, quinte justeDo suspendu deuxième (Csus2), Ré suspendu deuxième (Dsus2), etc.
Suspendu quarteFondamentale, quarte, quinte justeDo suspendu quarte (Csus4), Ré suspendu quarte (Dsus4), etc.
Récapitulatif des accords les plus utilisés en musique
MusiqueMagazine
MusiqueMagazine

Musiquemagazine.fr | Des amoureux de la musique, au service de la musique. Nous proposons, sur notre site internet, des articles, conseils, astuces sur les instruments de musiques, le solfège, l'apprentissage et la création.